Méthode expérimentale et expérimentation

Spéciale dédicace à Marine T. et Antonio C.
Une série d’articles pour vous qui souhaitez avoir des bases en psychologie. A suivre quelques fondamentaux…

Origine et définition

Claude Bernard (1813-1873) a largement développé la méthode expérimentale en médecine et en biologie.

Dans la recherche scientifique, les chercheurs tentent d’expliquer le phénomène par des hypothèses. Une hypothèse pour qu’elle soit scientifiquement admissible, doit être réfutable, c’est-à-dire qu’elle doit permettre des expérimentations qui la CONFIRMENT ou l’INFIRMENT. Les fondamentaux de la méthode expérimentale sont la reproductibilité, la réfutabilité.

Expérimentation & hypothèse

Dans l’expérimentation, on fait varier les éléments d’une situation dans le but de provoquer un phénomène et d’en mesurer l’évolution.Le chercheur va construire des situations permettant de recueillir des données susceptibles :

  • de valider ses hypothèses,
  • de confirmer des prédictions,
  • de répondre à des questions.

Une recherche s’inscrit forcément dans le champs de la recherche actuelle,  il faut donc connaître et maîtriser l’état d’avancement de la recherche.
La réflexion du chercheur s’appuie sur l’analyse bibliographique des travaux déjà réalisés pour dégager une problématique, délimiter son domaine de recherche et poser les hypothèses qui vont être à l’origine de l’expérience.

Le but de toute recherche est de répondre à une question ayant trait au pourquoi ou au comment d’un comportement ou de façon plus générale, d’un phénomène. Cette question peut être formulée sous forme d’une ou de plusieures hypothèses.

L’hypothèse

c’est une prédiction qui consiste à mettre en relation une variable et un comportement. Elle s’exprime sous la forme :

"telle variable, a tel effet sur tel comportement".

Origine de l’hypothèse

  • observation
  • étude précédente (hypothèse induite)
  • théorie (s’exprime ainsi : si telle théorie est juste, dans telle condition, il se produira tel phénomène)

Une hypothèse ne peut prédire une conséquence et son inverse.
Une prédiction non réfutable ne peut être une hypothèse scientifique. La réfutabilité est une qualité essentielle de toute hypothèse.

Les types d’hypothèses

Il existe 3 sortes d’hypothèses :
1- hypothèse générale : elle définit les effets des variables sur les comportements.

ex. : la familiarité d'un mot facilite son identification.

2 – hypothèse opérationnelle (ou spécifique) : même chose que l’hypothèse générale mais on va spécifier les variables et les comportements qui seront étudiés dans l’expérience.

ex. : le seuil d'identification des mots fréquents est inférieur au seuil d'identification des mots rares.

3 – hypothèse statistique : on teste l’hypothèse nulle parce que l’on veut généraliser à une population le résultat obtenu sur un échantillon représentatif. C’est l’hypothèse du statisticien. L’hypothèse nulle nie l’effet des facteurs.

ex. : les moyennes des mots rares ne diffèrent pas de celles des mots fréquents.

Test d’hypothèse

Un chercheur a une hypothèse qu’il va chercher à confirmer ou infirmer, en faisant varier des facteurs, puisqu’il veut vérifier l’impact d’un ou plusieurs facteurs sur un comportement. Sa démarche se doit d’être rigoureuse, pour cela il va faire en sorte que les participants de l’expérience soient identiques tout en garantissant que par ailleurs les choses sont égales. Il cherche empêcher toute manifestation parasite autre que celle(s) de son objet d’étude.

Il existe plusieurs sorte de variations :

  • Les variations systématiques sont des variations prévisibles dues à des variables indépendantes (VI).
  • Les variations aléatoires sont des variations imprévisibles dues au hasard de l’échantillonnage, des variables non contrôlées.

Ce qui nous amène à parler de variables… à suivre dans l’article suivant

 

Publié dans Billets d'humeur